Paroles101.com

Michel Sardou Le Paraguay n'est plus ce qu'il était parole


Parole Michel Sardou Le Paraguay n'est plus ce qu'il était
(Jacques Revaux/Michel Sardou)

Le Paraguay n'est plus ce qu'il était, moi non plus.
On ne va pas regretter les occasions manquées
Ni les slows pour danser, y'en a plus.
Ceux qui restaient, ou la mort ou l'amour les a eus.
On a vu s'éloigner sur des eaux agitées
Les derniers grands voiliers, y'en a plus...

Les Japonais, la bataille de Midway
Les fakirs de Bombay, les romans d'Hemingway
Les chansons en français, même le curé de Camaret
Botticelli, les vierges d'Italie
Les amours d'Ophélie, les grands feux d'hérésie
Le retour d'un Messie et l'adieu d'un ami aussi.

Le Paraguay n'est plus ce qu'il était, mous non plus.
Faut pas pleurer pour ça, les eaux du Niagara,
Nos amours d'autrefois disparues

Les minarets, les secrets du Tibet
Les Bourgeois de Calais, les saunas finlandais
L'Amérique aux Anglais et puis tous les films de Bogey
Les origines, la punition divine
Les marins de Messine, les seins de Messaline
Le convoi des Sabines, les soldats vainqueurs à Bouvines.

La nostalgie, toutes les mélancolies
Le réveil de l'Asie, Boulogne aux travestis
Faut vivre avec sa vie, la musique en Californie.

Les Japonais, la bataille de Midway
Les fakirs de Bombay, les romans d'Hemingway
Les chansons en français, même le curé de Camaret
Botticelli, les vierges d'Italie
Les amours d'Ophélie, les grands feux d'hérésie
Le retour d'un Messie et l'adieu d'un ami aussi.

Les minarets, les secrets du Tibet
Les Bourgeois de Calais, les saunas finlandais
L'Amérique aux Anglais et puis tous les films de Bogey
Les origines, la punition divine
Les marins de Messine, les seins de Messaline
Le convoi des Sabines, les soldats vainqueurs à Bouvines.