Paroles101.com

Dub Inc Funambule parole


Parole Dub Inc Funambule
Comme un funambule, sans repère,

Je ne vois pas ce qui se passe sur terre,
Coincé dans ma bulle financière,
Prince de royaumes éphémères,
Meme si tout bascule,
Et que s'écroulent comme des chateaux de cartes,
Ces puissants empires,
De ma péninsule
Je verrais la foule brandir leur pancarte,
Je ne ferais qu'en rire

Mon but le fric comme seule philosophie,
Nous on spécule sur tout, tout ca pour faire du profit
Les chiffres, les taux n'ont aucune sympathie
Pour tout ceux d'en bas qui chaque fois en payent le prix
De ma tour d'ivoire je ne vois meme plus la terre
Entre CAC 40 et indice monétaire
Je sais que par mes choix tant de monde est précaire
Je suis le fruit du système
Qui est le vrai adversaire?
Aucune morale pour garder ma place
Je suis intouchable mes gains sont colossaux
Le système vacille, tout le monde s'indigne
Mais les plus corruptibles ce sont ceux d'en haut
Meme si l'on vend du vent, vous etes tous clients
Et quand ce vent souffle c'est souvent dans mon sens Ma seule nature c'est faire plus d'argent
Tant pis pour les gens!

Comme un funambule, sans repère
Je ne vois plus ce qui se passe sur terre
Coincé dans ma bulle financière
Prince de royaumes éphémères
Meme si tout bascule
Et que s'écroulent comme des chateaux de cartes
Ces puissants empires
De ma péninsule
Je verrais la foule brandir leur pancarte
Je ne ferais qu'en rire.

Je t'envoie les huissiers si tu ne payes plus
Ton épargne, ta maison sont tous perdus
Ton avenir crois moi va etre foutu
Tout ca pour que mes règles toujours perdurent
Longtemps que tu passes du temps a critiquer
Crache sur le système mais comment s'en passer
Du haut de l'échelle, je te vois t'agiter
Mais comment se débrouiller?
Ton patron te jette et chaque jour tu t'endettes
Que faire d'autre? tu l'acceptes? Mais relève la tete
C'est la guerre des nerfs, toujours le meme bras de fer
Une pensée libertaire, on ne peut pas se taire
La machine humaine s'emballe se déchaine
Mais comment fait-on?
La remettre a zero
Et formons une chaine, jusqu'a que cela entraine
La fin de ce système.